Katmandou : l’explosion des sens

Ça y est, nous y sommes ! Notre petit tour du monde se concrétise enfin lorsque notre avion entame son approche sur la ville de Katmandou encore endormie. Depuis le hublot, on distingue entre les sommets enneigés de l’Himalaya, les lueurs des maisons qui emplissent toute la vallée. Une brume épaisse et jaunâtre recouvre la ville comme un manteau. Le mélange de gaz d’échappement, de poussière, de fumées assaille nos poumons dès la sortie de l’avion. La plupart des gens portent d’ailleurs un masque pour se protéger, tant bien que mal, de ce nuage de pollution.

Le dépaysement est absolu lorsque que nous entrons dans la ville : odeurs, couleurs, bruits et saveurs sont explosifs. Les rues de terre battue grouillent de toutes parts. Il y règne une sorte de chaos organisé où zigzaguent au milieu de la foule : les motos, vélos, rickshaws et vaches sacrées qui se frôlent sans – presque – jamais se heurter. Le vacarme assourdissant des klaxons, des cloches de rituels hindous, du brouhaha de foule et des hurlements des vendeurs de rue attestent de l’intensité de la vie qui règne dans l’espace public. Anne et moi apprivoisons ce nouvel environnement, riche en émerveillement pour nos sens.

Les maisons traditionnelles en brique rouge et aux fenêtres en bois sculpté abritent presque toujours un petit commerce familial. Certains offrent quelques chaises ou un petit banc où l’on peut déguster sur le pouce des encas souvent très épicés. Nous constatons un véritable fossé entre nos standards d’hygiène à l’occidental et ceux que l’on découvre dans les cuisines népalaises. Il n’est pas rare de croiser chien, poule ou chèvre au milieu des cuisines crasseuses et malgré cela déguster des plats succulents sans être malade. La cuisine est riche des influences indienne, tibétaine et des nombreuses ethnies népalaises pour le plus grand plaisir de nos papilles. Nous mangeons à deux avec un budget variant entre 1,5 € et 5 € par repas.

Quoi de mieux que le Népal comme première étape de ce tour du monde, pour vivre toute l’intensité du dépaysement que le voyage a à nous offrir ?

Anne et moi sommes subjugués par les premières impressions de ce qui s’annonce être un magnifique moment dans notre vie.

6 commentaires sur “Katmandou : l’explosion des sens

  1. Magnifique !
    Ca a l’air génial 🙂
    Me voilà rassurée, 1er article, on peut déjà découvrir la culture gastronomique locale.
    Profitez-bien ***

  2. Contents d’avoir des nouvelles, les photos sont belles et la lecture est plaisante … Il ne nous manque que les odeurs (agréables ou non) ! Bonne continuation.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *